BONNES OEUVRES

5e dimanche après Pâques,

avec saint Jean-Marie Vianney (saint curé d’Ars)

 

[…] Ce n’est que par la prière que tous les justes ont eu le bonheur de persévérer. La prière est à notre âme ce que la pluie est à la terre. Fumez une terre, tant que vous voudrez; si la pluie manque, tout ce que vous ferez ne servira de rien. De même, faites des bonnes œuvres tant que vous voudrez; si vous ne priez pas souvent et comme il faut, jamais vous ne serez sauvés; parce que la prière ouvre les yeux de notre âme, lui fait sentir la grandeur de sa misère, la nécessité d’avoir recours à Dieu, elle lui fait redouter sa faiblesse. Le chrétien compte pour tout sur Dieu seul, et rien sur lui-même.