Les Dix commandements de Dieu 

JPEG - 62.1 ko - next picture

 

 TU AIMERAS LE SEIGNEUR TON DIEU DE TOUT TON CŒUR, DE TOUTE TON ÂME ET DE TOUT TON ESPRIT.

I

Un seul Dieu tu adoreras, et aimeras parfaitement.

C’est à lui seul que tu rendras un culte : l’adorer, le reconnaître comme le Seigneur, le Sauveur, l’Amour infini et miséricordieux.  Vis l’abandon de la prière, l’indifférence, la tiédeur, la paresse spirituelle, l’ingratitude.

Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi : Sciences occultes (spiritisme, magie, divination, horoscope, astrologie, chiromancie, voyance etc.).

Le sacrilège : profaner ou traiter indignement les sacrements et autres actions liturgiques.

L’idolâtrie : de l’argent, de l’homme, du pouvoir, du plaisir…

Le désespoir : cesser d’espérer de Dieu son salut personnel ou le pardon de ses péchés.

La présomption : présumer de ses capacités de se sauver sans l;’aide d’en haut ou présumer de la miséricorde divine sans conversion.

La superstition : attribuer une importance magique à certaines pratiques ou signes sacramentels.

II

Dieu en vain tu ne jugeras, ni autre chose pareillement.

Faux serments (parjures) : faire sous serment une promesse qu’on n’a pas l’intention de tenir.

Blasphèmes : proférer contre Dieu des paroles de haine, de défi, d’irrespect.

Sacres (jurons)

Imprécations : (souhaiter le mal aux autres ou à soi- même.

III

Les dimanches tu garderas, en servant Dieu dévotement. 

Ce jour, par la tradition apostolique, célèbre la résurrection du Christ.

Devoir de participer à l’eucharistie dominicale pour célébrer ensemble.

Ce jour nous est donné pour la prière et le repos : par conséquent, s’abstenir de travailler ou de faire travailler le dimanche sans nécessité, (magasinage, marché, restaurant) pour permettre de cultiver la vie familiale, culturelle, sociale et religieuse.

 

TU AIMERAS TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME 

IV

Père et mère tu honoreras afin de vivre longuement.

Manquer de respect, d’obéissance, de reconnaissance, de dévouement envers les parents.

Ne pas se soucier des jeunes, des personnes malades, handicapées, des parents vieillissants.

Manquer de compréhension, de soutien entre nous, parents, frères et sœurs.

Refus de nous pardonner offenses, querelles, injustices…

Ne pas donner le bon exemple à ses enfants (les scandaliser), manquer à leur éducation morale et religieuse.

Refus d’obéir aux autorités civiles sauf si leurs exigences sont contraires à la conscience droite.

Ce commandement sous-entend les devoirs des parents, chefs, gouvernants et de tous ceux qui sont en autorité.

 V

Homicide point ne seras, de fait ni volontairement.

Colère, haine, vengeance, coups et blessures, disputes, rancunes et refus de pardonner, égoïsme, indifférence envers les autres, scandales (paroles, conseils, exemples qui portent les autres au mal).

Dieu seul est le maître de la vie : homicide, suicide, avortement, euthanasie, manipulations génétiques ou chromosomiques en vue de produire des êtres humains sélectionnés.

Tout ce qui nuit à la vie, à la santé : consommation de drogue (et sa production), abus de table, d’alcool, de tabac et de médicaments, goût immodéré de la vitesse en auto.

Terrorisme, prise d’otages, torture, génocides.

Négliger soin et attention aux mourants,  irrespect des corps des défunts.

VI

Impudique point ne seras, de corps ni de consentement.

Offenses à la chasteté : double vie, double langage, luxure (plaisir sexuel désordonné), masturbation, fornication (union sexuelle hors mariage), pornographie, prostitution, viol.

Usage illicite des méthodes artificielles de régulation des naissances.

Chasteté et fiançailles, chasteté conjugale, chasteté et homosexualité.

Par ailleurs, pratique de la pudeur qui préserve l’intimité de la personne, et de la modestie dans le choix des vêtements.

VII

Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras sciemment.

Voler, retenir délibérément les biens prêtés, hausser les prix pour spéculer sur le dos des pauvres, endommager volontairement les biens d’autrui et les biens publics.

Réparer l’injustice commise en restituant le bien dérobé.

Accès au travail ouvert à tous sans discrimination avec un juste salaire.

Appel à la vertu de  justice pour préserver les droits du prochain – solidarité, amour des pauvres, aumône et charité fraternelle.

Respect de la création : plantes, animaux…  

VIII

Faux témoignage ne diras, ni mentiras aucunement.

Ne pas respecter la réputation des personnes.

Mensonges, médisances (révéler sans raisons les fautes secrètes du prochain).

Calomnies (attribuer à autrui des fautes qu’il n’a pas commises).

Jugements téméraires (penser du mal de quelqu’un sans raison suffisante).

Faux témoignage( propos contraire à la vérité devant un tribunal. S’il est tenu sous serment, il s’agit d’un parjure.

Flatterie, adulation.

Secrets professionnels ou confidences secrètes non gardés.

Toute faute commise à l’égard de la justice et de la vérité appelle le devoir de réparation.

IX

L'oeuvre de chair ne désireras qu'en mariage seulement.

Pensées et désirs impurs entretenus volontairement, paroles, regards, actions impures (seul ou avec d’autres). Offenses à la dignité du mariage : adultère, union libre, inceste.

Exige que les relations amoureuses soient remplies dans des conditions de don et d’engagement définitif de l’homme et de la femme.

X

Biens d'autrui ne désireras, pour les avoir injustement.

Envie : tristesse éprouvée devant le bien d’autrui et désir immodéré de se l’approprier.

Avidité : passion immodérée des richesses et de leur puissance.

Désir de commettre une injustice par laquelle on nuirait au prochain dans ses bienstemporels.

Bris de  l’honneur, de la réputation d’autrui.

 

PAROLES DE DIEU

Celui qui a mes commandements et qui les garde, voilà celui qui m’aime et celui qui m’aime sera aimé de mon Père et je l’aimerai et je me manifesterai à lui. Jn14, 21  

Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon Père l’aimera et nous viendrons à lui et nous ferons chez lui notre demeure. Jn 14, 23 

Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez et vous l’aurez. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits, et vous serez alors mes disciples. Jn 15, 7-8

Demeurez en mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez en mon amour, comme moi j’ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour. Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. Jn 15, 9-11

Vois, je te propose aujourd’hui vie et bonheur, mort et malheur. Si tu écoutes les commandements de Yahvé que je te prescris aujourd’hui, et que tu aimes Yahvé ton Dieu, que tu marches dans ses voies, que tu gardes ses commandements, ses lois et ses coutumes, tu vivras et tu multiplieras. Ton Dieu te bénira dans le pays où tu entres pour en prendre possession. Mais si ton cœur se dévoie, si tu n’écoutes point et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous déclare aujourd’hui que vous périrez certainement et que vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre où vous pénétrez pour en prendre possession en passant par le Jourdain. Je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction.

 

Choisis donc la vie pour que toi et ta postérité vous viviez, aimant Yahvé ton Dieu, écoutant sa voix, vous attachant à lui.  Dt 30, 15-20

 

¨ Celui qui transgressera un seul de ces plus petits commandements et enseignera aux hommes à faire de même sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux: au contraire, celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des cieux¨.  Mathieux 5,19  

Dt 5, 1-22                        Ex 20, 1-17